Description des images à l'usage des logiciel de lecture.

Il est plus difficle de décrire images par images les éléments de cette série car si on voulait rester conçis on dirait toujours ceci : Image en noir et blanc, de format carré, représentant des carpes, souvent en plan sérré, bougeant dans une rivière.

C'était la variation de cette réalité qui était intéressante pour moi.

Parfois les carpes (de types koï, que l'on retrouve communément dans les bassins des jardins et les estampes japonaises) flottent à la surface de l'eau, parfois on dirait qu'elles sont dans le vide, parce que le fond de la rivière est d'un noir dense.

Parfois elles ont l'air de monstres, parfois, on frole l'anthropomorphisme, notamment parce qu'on voit de façon très nettes leurs yeux, malgré le fait que les photos aient été prise à travers l'eau.


Et que dire d'autre, ce sont des images assez constrastées, avec des effet des transparences, et de matière (comme pour les écailles qui rendent parfois un rendus argenté métallique, avec le noir en blanc.)

Le vide est aussi important que le plein dans ces images. C'est à dire l'équilibre à l'intérieur du cadre entre les endroits où il se passe quelque choses, et celui où il ne se passe rien.


C'était un peu ma quête à ce moment là. L'équilibre entre vide et plein.