>

Le monde des vivants

2015-2018

Le monde des vivants


J’ai commencé à écrire à Kenneth l’été 2017. Celui-ci vit dans le couloir de la mort depuis une décennie. Le caractère singulier de la correspondance que nous entretenons ont fait émerger plusieurs questions : Comment habiter le monde? Que signifie vivre? ces images issues de mon journal sont une tentative - subjective - de réponses.

“ Par ses photographies Harriet de G cherche à transmettre voire à circonscrire les bases d’un questionnement autant métaphysique que pragmatique, que l’on peut résumer par la phrase suivante : comment habiter le monde? Qu'est ce que vivre ? Pensé à l’origine comme un journal de bord, “le monde des vivants”, est le récit de la recherche d’une réalité alternative mais aussi le résultat d’une conversation menée avec un prisonnier du bout du monde. A ce titre, les images comporte une dimension parfois lyrique, souvent contemplative afin d’apporter une respiration d’abord à celui puis à celle et ceux qui les regarde."



Image noir et blanc, la surface d'une rivière en automne, ou des feuilles forment en chemin qui traverse l'image de part en part. La surface de l'eau reflète les arbres au dessus.


Image noir et blanc, Le tronc d'un arbre en gros plan, sur lequel est accroché cabane à oiseaux, entourée de lière


Image couleur, un matin en forêt où la lumière perce à travers les feuillage, et leur donne une teinte dorée.


image couleur, gros plan de la fenêtre d'une yourte, ou se reflète les arbres qui l'entoure. Ce doit être en fin d'après-midi, la lumière est un peu dorée, et les ombres allongées.

  • image couleur, Au milieu des arbres d'automne (on le voit au feuilles, brunes, orangées et vertes) : au premier plan des panneaux solaires, et en arrière plan, un maisonettes fait de bûche, et de matériaux de récupération.
  • image noir et blanc, une main est posée sur un poteau, qui appartient probablement à la clôture d'un champs.
  • image couleur. Au premier plan, un long évier jaune avec une suite de robinet, derrière des porte de casier en bois bleues, au centre, une plante : monstera deliciosa.
  • image noir et blanc, dans une clairière, une cabane pour enfant à l'ombre des arbres. très loin en arrière plan, des personnes s'avance vers l'objectif.
  • image couleur, Vu en contre plongée, au dessus de l'épaule d'un homme dont on ne voit pas le visage. Il porte un pull brodée en laine, qu'il à fabriqué à partir de plein de pull et couverture, pour créer un joyeux patchwork

  • extrait d'une lettre, avec l'écriture de Kenneth, So - As you can tell this is a question that i'm still coming around to. It's starting to be things are meant to happen the way they are supposed to. But then that bring to question. Are we making our own decision?